Que savoir sur l’exonération de la plus-value immobilière ?

La différence entre le prix d’achat et celui de la revente est appelée la plus-value immobilière. Elle représente le gain ou le bénéfice réalisé lors de la revente du bien. Mais il arrive parfois où ce montant est exonéré de l’imposition. Pour quels cas la plus-value immobilière est-elle exonérée ? Dans la suite de cet article, nous vous montrons certains cas où la plus-value immobilière est exonérée de l’imposition. 

Les résidences principales 

Ils sont par définition, les lieux ou des logements de l’effectif du contribuable. C’est-à-dire qu’ils sont présents dans diverses législations. Afin de mieux comprendre le principe d’exonération de la plus-value immobilière, veuillez consulter notre site web : https://calcul-plus-value-immobiliere.com/.

En effet, les résidences principales sont exonérées de la plus-value immobilière contrairement aux résidences secondaires qui ne le sont pas. Ceux-ci bénéficient d’une exonération sur le revenu et les prélèvements sociaux. C’est un principe qui permet de leur faire bénéficier de leur revenu sans prélèvement de l’impôt sur le montant de revente. En dehors des résidences principales, il arrive parfois où les caves et garages sont exonérés de l’imposition sur la plus-value. 

Les biens immobiliers gardés de plus de 30 ans

Les biens immobiliers, eux aussi, bénéficient d’une exonération de la plus-value en fonction du nombre d’années de détention. Il prend en compte l’imposition sur le revenu ainsi que les prélèvements sociaux selon le principe de l’abattement.  Le principe veut qu’à partir de 22 ans, les biens immobiliers soient exonérés de l’imposition sur le revenu. Mais au-delà de 30 ans, vous jouissez d’une exonération totale de l’imposition sur le revenu et les prélèvements sociaux. Ces biens immobiliers sont alors couverts et font bénéficier à leur tour aux propriétaires terrain ou aux vendeurs. Ils seront alors exonérés de l’imposition sur revenu et également sur les prélèvements.

Il faut alors retenir que l’exonération de la plus-value immobilière se fait suivant plusieurs principes et dans certains cas. Les résidences principales bénéficient d’une exonération sur impôts ainsi que les biens immobiliers gardés de plus de 30 ans.